Le programme de sécurité alimentaire mené au Burkina Faso depuis fin 2013 redonne de l’espoir aux populations d’une région sahélienne

C’est avec une grande joie que la Croix-Rouge monégasque partage avec vous ces quelques images en provenance de la province sahélienne du Soum, au Burkina Faso. En 2012, suite à une longue période de sécheresse et à la flambée des prix des denrées alimentaires, cette localité a été durement touchée par la plus grande crise alimentaire rencontrée ces dix dernières années au Burkina Faso. Cette situation a conduit la Croix-Rouge burkinabè à en faire l’une de ses priorités.

Grâce à l’accompagnement financier et technique de la Croix-Rouge monégasque, en octobre 2013, Dabré Moro, ingénieur en développement rural au service de la Croix-Rouge burkinabè, a démarré avec son équipe les activités du projet « résilience et sécurité alimentaire », qui dureront 3 ans. Grâce à un travail efficace et des volontaires dynamiques, les bénéficiaires ont totalement adhéré au projet et les premiers résultats sont aujourd’hui bien visibles :

  • Cinq principaux domaines d’intervention : le maraîchage, la culture pluviale, l’élevage, la sensibilisation et l’appui structurel. Ces activités sont mises en œuvre en collaboration avec les autorités locales et les autres programmes menés sur place ;
  • 470 familles de 8 personnes en moyenne, 20 groupements féminins, 6 écoles et 2 structures communales bénéficient de ces différentes activités.

Toutes ces personnes ont participé au projet de manière active, et récoltent à présent de beaux légumes qui leurs permettront de subvenir à leurs besoins durant la saison sèche grâce à la consommation et à la vente de leurs récoltes. Nous vous invitons à visionner la première vidéo du projet sur Youtube.

Les deux sociétés nationales de Croix-Rouge montrent, à travers ce projet, toute l’étendue du pouvoir de l’Humanité, son principe le plus fondamental.

Mais les habitants de cette région, qui vivent en ce moment les jours les plus difficiles de la saison sèche, avec des températures qui dépassent en permanence les 40°C, sont confrontés à un défi crucial : avoir suffisamment d’eau pour irriguer ces cultures et abreuver le bétail. Des puits maraîchers pourraient permettre d’améliorer considérablement les résultats du projet.

Ce projet vous touche ? Pour participer, prenez contact avec l’équipe internationale de la Croix-Rouge monégasque :

inter@croix-rouge.mc
Tel. : +377 97 97 68 05

Les premiers résultats
Votre panier est vide