Une bonne nouvelle pour les 30.000 habitants de ce quartier de Ouagadougou : le centre de santé et de promotion sociale de la Croix-Rouge burkinabé est aujourd’hui réhabilité à 90%, grâce à la participation de la Croix-Rouge monégasque et au soutien du Gouvernement Princier. Reste à financer la pérennisation du projet par la formation de l’équipe médicale et l’achat d’équipement pour la nouvelle pharmacie.

Un contexte difficile

Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres du monde : son indice de développement humain le place au 181ème rang sur 187 en 2011. Plus de 43% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et la situation sanitaire, malgré une amélioration certaine, reste caractérisée par des taux de mortalité élevés. La population souffre du paludisme, de malnutrition, d’infections respiratoires aigües, de maladies diarrhéiques, et d’infections sexuellement transmissibles comme le VIH/Sida.

Dans ce contexte, les structures de santé communautaire sont essentielles. Le centre de santé et de promotion sociale de la Croix-Rouge burkinabè a été créé en 1985. Il apporte des services au quotidien via un laboratoire d’analyses médicales, un dépôt pharmaceutique, un dispensaire, un programme de vaccination élargi et une section de santé maternelle et infantile. Au total, 18 personnes y travaillent, dont 8 personnes directement affectées par le Ministère de la Santé burkinabè.

S’il avait pu être un centre de référence à l’époque de sa construction, il connaissait ces dernières années de grandes difficultés et n’était plus en mesure d’assurer son rôle de soutien aux personnes les plus vulnérables de la ville de Ouagadougou. Outre des problèmes importants de matériel et d’infrastructures, la gestion du centre devait être entièrement reprise en mains.

Une action transversale et durable

Un projet complet autour de sa redynamisation a été monté par la Croix-Rouge burkinabè. Il s’agit d’un accompagnement sur le long terme, dans lequel le renforcement des compétences des ressources humaines, notamment celles dédiés à la gestion financière et opérationnelle, occupe une place importante.

Grâce à la participation du Gouvernement Princier et de l’ambassade de France au Burkina Faso, la première phase du projet, qui consistait à réhabiliter les locaux, ainsi qu’à construire et équiper un dépôt pharmaceutique, a pu être réalisée, selon les normes burkinabè en vigueur.

 

un centre accessible et opérationnel

Le dispensaire et le laboratoire sont en cours d’équipement : appareils médicotechniques pour l’un, appareils, consommables et réactifs pour l’autre, sans oublier le matériel d’urgence et de premiers soins (dont une partie a été offerte par l’hôpital de Monaco). De quoi permettre de prendre en charge les 30.000 personnes qui dépendent directement de l’établissement, à un coût modique, puisque le coût d’une consultation médicale est à un euro cinquante par patient.

A ce jour, nous recherchons encore 25.000 € pour mener ce projet à terme. Grâce à ce montant, le personnel pourra être formé aux premiers secours, à l’accueil et à la prise en charge des patients, mais aussi aux techniques de laboratoire ou à l’informatique et à la gestion des stocks. Enfin, le centre bénéficiera également d’un budget de départ pour assurer sa visibilité et redonner confiance aux patients attendus. De quoi démarrer un cycle générateur de revenus qui lui permettra d’être rapidement autonome…

La nécessité d’un soutien sur le long terme

Nous nous engageons pour l’amélioration durable des conditions de vie des populations les plus vulnérables dans le monde. A travers des projets qui impliquent les communautés locales, en partenariat avec les sociétés de Croix-Rouge et de Croissant-Rouge sur le terrain, auxiliaires des pouvoirs publics, nous mettons en œuvre depuis 2007 notre expertise en premiers secours, santé, sécurité alimentaire ou éducation.

Ces actions nécessitent une participation financière importante : nous recherchons activement des donateurs privés et des entreprises prêtes à investir dans ces projets solidaires. Si la responsabilité sociale vous intéresse, ou si vous souhaitez simplement en savoir plus, vous pouvez contacter la section humanitaire internationale de la Croix-Rouge monégasque :

 

ou par téléphone : +377 97 97 68 05.
Votre panier est vide