En novembre 2013, les Philippines subissaient le typhon Haiyan, une catastrophe dévastatrice pour ses habitants. 16 millions de personnes furent directement touchées ; des milliers perdirent des membres de leurs familles, leur logement, leur emploi.  Six mois après le passage du typhon, des millions de personnes se trouvent toujours dans une situation précaire. Le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l’une des rares organisations à délivrer une assistance humanitaire à l’ensemble des îles touchées, a lancé un ambitieux projet de réhabilitation en faveur des survivants.

La Croix-Rouge monégasque avait réagi de manière instantanée et relayé cet appel auprès de la population. Grâce aux dons récoltés, elle a pu transmettre 357.450€ à ses partenaires du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et le Comité International de la Croix-Rouge (CICR), entre novembre 2013 et avril 2014.

A ce jour, 315 millions de francs suisses (258 millions d’euros) de dons ont été récoltés par le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde, faisant de la Principauté, proportionnellement à sa taille, l’un des Etats les plus généreux pour cette catastrophe, grâce à un formidable élan de solidarité. Au total, 320 millions de francs suisses (262 millions d’euros) seront nécessaires pour mener à bien le projet, lancé sur trois ans, pour venir en aide à 775.000 personnes.

« Les communautés touchées ont fait preuve d’une force remarquable et plusieurs ont presque retrouvé leur niveau de vie précédant la catastrophe. Mais une pauvreté importante rend les choses plus difficiles, et dans certaines régions, les services de base ne sont toujours pas rétablis » précise Richard Gordon, Président de la Croix-Rouge Philippine. « Notre travail de réhabilitation consiste à restaurer les bâtiments, les niveaux de vie et l’accès aux soins de santé, afin d’aider les communautés touchées à surmonter les épreuves de ces six derniers mois et à être autonomes à nouveau. »

Depuis, la Croix-Rouge philippine, la FICR, le CICR et plus de 50 sociétés nationales à travers le monde ont contribué à distribuer une aide d’urgence, une aide alimentaire, des abris, des soins de santé et des soutiens financiers, à plus d’un million de personnes. Le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a distribué des bourses à 75.000 foyers et a pu répondre à 25% des besoins en abris, en fournissant des tentes, des bâches et d’autres matériaux à près de 140.000 foyers. Le soutien a également déjà évolué pour couvrir les besoins plus durables des familles touchées. La reconstruction des structures de santé et des réseaux d’eau dans les régions affectées suit son cours, tout comme les programmes de soutien aux populations par des formations et le développement de nouvelles activités économiques.

Enfin, le projet permettra aussi de renforcer les capacités de la Croix-Rouge philippine de réponse aux futures catastrophes via des formations ciblées pour les volontaires et le renforcement de son expertise en gestion des catastrophes et en réduction des risques.

« Nous sommes très fiers de la solidarité et de la bonne coopération dont a fait preuve le Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge », conclut Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge Philippine, qui ajoute même : « Notre avantage unique nous vient de tous nos volontaires. Ils ont été plus de 8.000 à intervenir en urgence, aux côtés des centaines de personnel humanitaire national et international déployés dans la région touchée. »

Votre panier est vide