Grâce à un formidable élan de solidarité à Monaco, trois associations (Croix- Rouge Monégasque, Namaste, Monaco Aide et Présence/MAP) sont intervenues en urgence et poursuivent leurs efforts. La Croix-Rouge monégasque vient notamment de présenter son programme de reconstruction durable.

Suite aux tremblements de terre qui ont secoué la région les 25 avril et 12 mai derniers, faisant près de 9 000 morts et détruisant plus de 600 000 maisons, le Népal se relève progressivement. Selon la Croix-Rouge népalaise, 91% des besoins en aide d’urgence sont aujourd’hui couverts.

La population monégasque avait réagi immédiatement, en répondant aux appels aux dons par une participation importante et spontanée : 525 445 € ont été recueillis par la Croix-Rouge monégasque et 400 000 € par l’association NAMASTE.

L’urgence : une question de temps et d’organisation

La Croix-Rouge monégasque a immédiatement participé à l’action des équipes d’urgence Croix-Rouge / Croissant-Rouge sur place, à hauteur de 48 500 €, et soutenu NAMASTE pour un montant de 50000 €.

En outre, une mission conjointe NAMASTE et Croix-Rouge monégasque, du 9 au 24 juin dernier, a permis de coordonner une distribution d’urgence de bâches, de tôles et de tentes en faveur des 1250 familles du canton de Rigaon, grâce aux fonds versés par ces trois associations (coût de l’action d’urgence : 150 000 € dont 50 000 € de la Croix-Rouge monégasque et 50 000 € par MAP).

Réhabilitation et résilience pour les populations victimes des séismes

Si, aujourd’hui, « aide d’urgence » rime systématiquement avec « résilience », c’est accompagnée de la Croix-Rouge du Népal, du Luxembourg, du Lichtenstein, et en coordination avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), que la Croix-Rouge monégasque a proposé un projet de reconstruction de maisons selon les normes parasismiques afin de garantir la sécurité future des populations (le pays subit des séismes importants en moyenne tous les 80 ans).

La Principauté de Monaco entretenant un lien historique avec le canton de Rigaon, de par l’action humanitaire qu’elle y apporte depuis 2009 via les associations monégasques NAMASTE et MAP, c’est naturellement dans cette région que la Croix-Rouge monégasque souhaiterait intervenir.

© Aapo Huhta/Finnish Red Cross

Les projets concrétisés d’ici fin 2015
Le projet a été proposé à la Croix-Rouge népalaise lors d’une mission d’Anne Danziger, coordinatrice des programmes internationaux, du 27 août au 2 septembre dernier, à Katmandou. La validation du projet dans ce canton dépendra de la répartition, par le gouvernement népalais, des 120 acteurs humanitaires proposant une action de reconstruction dans le pays, d’ici la fin de l’année 2015.

Et en décembre, Nancy Dotta, Présidente de NAMASTE, retournera à Katmandou pour rencontrer sur place les coordinateurs de son association et poursuivre les projets de l’association en cours en soutien aux élèves méritants et à la coopération des femmes.

Monaco, plus que jamais, reste mobilisée pour que les népalais puissent bénéficier de conditions de vie dignes, durables et sûres.

Votre panier est vide