Cette année comme chaque année, un dispositif de premiers secours de grande envergure a été déployé pour assurer la sécurité de tous lors du Grand Prix de Formule 1 à Monaco. Plusieurs nouveautés, des échanges interculturels, et une belle coopération générale entre tous les services ont marqué cette édition.

Monaco, le 28/05/2019 –Depuis 1950, la Croix-Rouge monégasque accompagne l’Automobile Club de Monaco pour la sécurité lors des courses automobiles. C’est aussi une réussite supplémentaire pour les équipiers de la Croix-Rouge, mais aussi pour le Corps des sapeurs-pompiers de Monaco, la Compagnie des Carabiniers du Prince, la Sûreté Publique, les médecins et infirmiers de l’hôpital, mais aussi les commissaires, les infirmiers et les médecins de l’Automobile Club de Monaco. En bref pour tous ceux qui collaborent pour assurer la sécurité des pilotes, des spectateurs et des touristes lors de cet évènement hors du commun.

copyright P.Fitte/CRM.

« Pour la première année, les équipiers de la Croix-Rouge monégasque ont assuré les gardes de nuit du vendredi et du samedi avec les sapeurs-pompiers. Dans l’ambulance, il y avait un équipage Croix-Rouge / pompiers de Monaco et cela a très bien marché » précise Claude Fabbretti, directeur du secourisme pour la Croix-Rouge monégasque.

L’autre nouveauté, c’est le partage de fichiers informatiques entre les responsables des 8 secteurs et le « PC » (poste de commandement), permettant d’améliorer grandement la gestion du personnel, de la logistique et des mains courantes, mais surtout de limiter les communications radio et téléphoniques pas toujours simples pendant les courses.

Comme toujours, la Croix-Rouge était présente en force avec au total 320 volontaires de 10 sociétés nationales de Croix-Rouge sur l’ensemble des 5 jours (E-prix et Grand Prix de Formule 1) et totalisant plus de 10 040 heures de bénévolat, et un effectif qui a atteint son apogée dimanche lors de la course de Formule 1, avec 250 personnes et 16 ambulances mobilisées. « Nous avons effectué un total de 148 interventions sur les 8 secteurs, 22 transports en ambulance et 7 lors des gardes de nuit à la caserne des pompiers. Au final, je suis très satisfait de cet esprit de coopération accrue pour cette édition, ce qui a facilité les interventions et les prises en charge» précise Claude.

La visite de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II, Président de la Croix-Rouge monégasque, a été comme toujours le point d’orgue de ce dispositif pour tous les volontaires de la Croix-Rouge, notamment ceux venus de loin pour prêter main-forte aux équipiers de la Croix-Rouge monégasque.

copyright P.Fitte/CRM

« C’est une belle reconnaissance. Le fait que notre Souverain salue individuellement les volontaires est une belle motivation pour ceux-ci, qui s’impliquent tellement au quotidien ». Une information confirmée par Debby, infirmière de métier et volontaire de la Croix-Rouge de Belgique (flamande) : « J’ai participé à mon premier Grand Prix de Monaco en 2003, et ces cinq dernières années, j’étais là tous les ans. A la longue, je me suis fait des amis que je retrouve avec un immense plaisir à chaque édition. C’est super d’avoir un tel environnement international ».

 

Votre panier est vide