Le camp situé dans la ville frontière italienne et géré par la Croix-Rouge, a reçu ce jour la visite du Prince Albert de Monaco et de Son épouse la Princesse Charlène, venus soutenir les équipes sur place.

Monaco, le 18 février 2016 – Ce matin, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, en sa qualité de Président de la Croix-Rouge monégasque, s’est rendu sur le camp de demandeurs d’asile de Vintimille en compagnie de son épouse, la Princesse Charlène, et du Comité exécutif de la Croix-Rouge monégasque au complet.

L’objectif de cette visite était de se rendre compte de l’état du camp, mais aussi de saluer les efforts des bénévoles des Sociétés nationales de Croix-Rouge italienne, monégasque et française, travaillant côte à côte depuis l’ouverture du camp pour offrir aux personnes accueillies des conditions de vie décentes et un accompagnement individualisé.

Monsieur Massimo Nisi, Président du Comité régional de Ligurie, et Monsieur Luca Bracco, commissaire de la Province d’Imperia, de la Croix-Rouge italienne, étaient présents également sur le camp pour recevoir la délégation monégasque et remettre au Prince une plaque commémorative en remerciement des dons matériels et financiers qui leur ont été faits depuis l’été 2015, et du dévouement des membres bénévoles de la Croix-Rouge monégasque.

Les bénévoles de la Croix-Rouge monégasque poursuivent leurs efforts auprès de la Croix-Rouge italienne sur le camp. Entre 90 à 110 demandeurs d’asile y vivent actuellement, patientant le temps que la procédure leur permette de travailler et de s’établir dans l’espace Schengen.

« Entre le 13 juin 2015 et le 1er janvier 2016, ce camp a accueilli plus de 15 000 migrants de passage, souvent pour quelques jours seulement. Il est désormais exclusivement réservé aux personnes qui ont déposé une demande d’asile», commente Claude Fabbretti, responsable des programmes internationaux de la Croix- Rouge monégasque. Depuis la fin de l’année 2015, les Etats européens ont renforcé les procédures de contrôle. Ainsi, un poste de police a été installé à l’entrée du camp, permettant d’enregistrer l’identité et les mouvements de chaque personne y étant accueillie.

Depuis lors, les personnes résident sur place pendant plusieurs mois, ce qui permet à la Croix-Rouge de les impliquer dans la vie du camp : préparation des repas, nettoyage, entretien … Des activités diverses (ateliers sportifs, interculturels, mais aussi des cours de base en langue italienne) ont été mises en place. De nombreuses personnes ont rejoint les bénévoles, notamment certains étudiants de Sciences Po Menton, qui n’ont pas hésité à rejoindre les rangs de l’organisation monégasque.

« L’Europe accueillera près de 3 millions de migrants d’ici la fin de l’année 2017. Les pays de la région européenne devraient répondre à la crise migratoire non pas dans la peur, mais de manière coordonnée, en priorisant la dignité et l’humanité des personnes accueillies » (A. Whiting, Reuters, 16/02). Garry Conille, sous- secrétaire général, chargé des programmes et opérations, à la Fédération international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a ainsi confirmé l’engagement du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant- Rouge envers cette crise humanitaire sans précédent en Europe depuis la seconde guerre mondiale.

Votre panier est vide