Dans le combat contre l’insécurité alimentaire au Burkina Faso, des solutions durables existent et sont développées par Les Croix-Rouge monégasque et burkinabé.


Une région en proie à des crises récurrentes

Situé au cœur de l’Afrique Occidentale, le Burkina Faso est un pays sahélien enclavé, dont l’économie repose essentiellement sur l’agriculture et l’élevage, qui occupent 86,6% de la population active. Cependant, seules 34% des familles ont un accès permanent à l’eau potable, et la malnutrition touche près d’un tiers des enfants de 0 à 5 ans. En cas de crise, une bonne partie de la population devient extrêmement vulnérable…

La province du Soum, située dans la région du Sahel, au nord du pays, est notamment soumise à un climat difficile et à une démographie croissante. La situation, souvent critique, pousse la communauté internationale à se mobiliser, mais le problème est récurrent et les crises se multiplient.

 

Une intervention en deux temps

Après avoir apporté une aide d’urgence en 2012, en réponse à la dernière grave crise alimentaire, accentuée par l’arrivée, dans cette région, de près de 9.000 réfugiés fuyant le conflit au Mali, la Croix-Rouge monégasque et la Croix-Rouge burkinabè ont démarré un projet de trois ans afin d’augmenter le revenu de 470 familles et en particulier de lui de 40 groupements de femmes. Ce public cible est caractérisé par son endettement chronique, ses faibles capacités de gestion et son manque d’accès aux technologies adaptées à leur environnement.

Le projet prévoit entre autre de renforcer les très petites entreprises maraîchères, les cultures pluviales et le petit élevage, mais aussi de sensibiliser à l’hygiène alimentaire et d’améliorer les pratiques culinaires, tout en favorisant le développement économique de cette région. Cette démarche locale s’inscrit nécessairement dans la durée, car elle implique à terme une profonde évolution des mentalités.

L’eau : une ressource essentielle

Dans cette région, qui connaît une forte croissance démographique et qui subit de plein fouet les effets du changement climatique, plus de la moitié de la population n’a pas accès à l’eau potable. Par conséquent, le taux de maladies diarrhéiques y est plus élevé que dans le reste du pays. La Croix-Rouge devait donc travailler sur l’amélioration de la sécurité alimentaire, de l’accès à l’eau, et des conditions sanitaires de cette population.

Ainsi, grâce à un financement de la White Feather Foundation, la Croix-Rouge a sélectionné, parmi les bénéficiaires du programme de sécurité alimentaire, les 50 familles (soit 300 personnes) les plus vulnérables, et démarre cette année auprès d’elles une action composée de trois axes principaux : l’accès à l’eau potable, la sensibilisation à l ‘assainissement et à la gestion de l’eau (pour éviter les risques de contamination), et la gestion des déchets. Les activités comme la construction de latrines, la réhabilitation de forages, la sensibilisation et la formation sont au cœur de cette action.

Une condition : votre participation

La section humanitaire de la Croix-Rouge monégasque est une équipe internationale engagée pour l’amélioration durable des conditions de vie des populations les plus vulnérables dans le monde. A travers des projets qui impliquent les communautés locales, en partenariat avec les sociétés de Croix-Rouge et de Croissant-Rouge sur le terrain, auxiliaires des pouvoirs publics, la Croix-Rouge monégasque met en œuvre depuis 2007 son expertise en premiers secours, santé, sécurité alimentaire ou éducation.

Ces actions nécessitent une participation financière importante : la Croix-Rouge recherche activement des donateurs privés et des entreprises prêtes à investir dans ces projets solidaires. Si la responsabilité sociale vous intéresse, ou si vous souhaitez simplement en savoir plus, vous pouvez contacter la section humanitaire internationale :

e-mail : inter@croix-rouge.mc
 téléphone : +377 97 97 68 05.
Votre panier est vide