Une machine de pôtabilisation de l’eau au secours des communautés vulnérables au Togo

La société belge Sotrad Water a fait don de trois machines de traitement de l’eau à la Croix-Rouge monégasque. Après des tests concluants à Monaco, une première machine a été installée dans une communauté au Togo, et a permis d’améliorer la vie de près de 450 personnes.

Monaco, par une belle journée d’avril 2011. Une singulière équipe s’installe près du bassin d’eau de Fontvieille où nagent paisiblement quelques canards. Composée du personnel de la section humanitaire internationale de la Croix-Rouge monégasque, d’ingénieurs, de techniciens et de passionnés, elle écoute attentivement M. Raoul Antoine, de la société belge Sotrad Water, leur expliquer le fonctionnement de la machine « Pump&drink » pendant qu’il installe ce cube bleu à proximité de l’étang. Quelques manipulations plus tard, c’est l’heure de boire… l’eau de l’étang ! Explications techniques de la part de M. Antoine : « Cette pompe très facile d’entretien et d’utilisation, ne nécessite pas de consommables pour fonctionner ; en quelques minutes, on obtient de l’eau potable pour toute une population ».

« Cette eau pure, c’est une grande avancée pour ces villageois qui pourront venir prendre de l’eau pour boire et préparer la nourriture… »

C’est ainsi que Sotrad a fourni à la Croix-Rouge monégasque dans le cadre de ses activités humanitaires, quatre machines de potabilisation de l’eau dont trois généreusement offertes. Et lorsqu’on sait que la première cause de décès dans le monde, c’est l’eau non potable, on comprend que cette proposition représente une réelle opportunité pour les populations touchées par des catastrophes ou des difficultés endémiques. Le Docteur Guy Battah, chef du département Santé de la Croix-Rouge togolaise, le confirme : « La plupart des maladies sont liées à la consommation de l’eau non potable dans de nombreux pays. Diarrhées, infections intestinales et autres parasitoses sont très courantes et causent de nombreux décès ».
Suite à la visite des spécialistes de Sotrad Water à Monaco, Arnaud Jamin, délégué de la Croix-Rouge monégasque pour l’Afrique de l’Ouest, et Patrice Gambini, fontainer, bénévole et équipier de réponse aux urgences pour la Croix-Rouge, sont partis à leur tour suivre une formation de deux jours en Belgique. «Nous avons connu toute la gamme des machines de potabilisation, certaines pouvant filtrer jusqu’à 100m³ d’eau par heure, ce qui permettrait de faire vivre un camp de 60.000 réfugiés – explique Patrice – C’est une vraie chance pour les populations, surtout si l’on accompagne la mise en place par une formation à l’exploitation et à la maintenance du personnel de la Croix-Rouge locale, par exemple. On peut même envisager de faire payer le service à l’eau potable à un coût abordable pour sensibiliser les populations à la nécessité d’entretenir la machine ».

Deux premières pompes ont été acheminées au Togo : l’une, facilement transportable dans sa malle en aluminium, est destinée aux équipes de réponse aux urgences de la Croix-Rouge togolaise, tandis que l’autre, une unité Pump&Drink solaire, a été installée au sein de la communauté rurale de Lovisa Kopé, grâce aux efforts conjoints de Sotrad Water, de la Croix-Rouge monégasque et de sa consœur togolaise. Pour cela, une équipe composée de deux spécialistes Sotrad et d’un délégué de la Croix-Rouge, se sont rendus sur le terrain.
À Lovisa-Kopé, c’est une bénédiction pour environ 450 personnes qui consommaient principalement de l’eau de surface. Marie-Claude Lovisa, qui soutient cette communauté depuis 1999 et dite Mawu Lolo 1er, Reine de Lovisa-Kopé, commente : « Nous allons faire un maximum de sensibilisation auprès des villageois pour qu’ils viennent chercher cette eau pour la boire et préparer la nourriture au lieu de prendre l’eau du marigot. Cette eau pure, c’est une grande avancée pour notre communauté ».

Votre panier est vide