L’ équipe a réalisé une nouvelle mission couronnée de succès

En septembre dernier, la Croix-Rouge monégasque a envoyé une nouvelle équipe médicale afin d’opérer vingt-deux patients pour poser des prothèses de hanche.

Du 31 août au 7 septembre dernier, pour la onzième année consécutive, une équipe fortement motivée et préparée s’est rendue à l’Hôpital National de Niamey, au Niger, afin de réaliser des interventions délicates et de former le personnel sur place. Avec l’accompagnement d’Arnaud Jamin, délégué de la Croix-Rouge en charge des actions en Afrique de l’Ouest, et sous la supervision de Claude Fabbretti, responsable des programmes internationaux de la Croix-Rouge de Monaco, chirurgiens orthopédistes, médecins et infirmiers ont travaillé sans relâche auprès de ces patients, pour la plupart encore très jeunes et lourdement handicapés.

Les patients pourront enfin vivre normalement, trouver un travail et aider à leur tour leur communauté

Chacune des interventions pratiquées permettra aux patients de retrouver leur mobilité, pour enfin vivre normalement, trouver un travail, et aider à leur tour leur communauté.

L’équipe a pu, une fois de plus, compter sur le soutien de l’Hôpital National de Niamey, partenaire de la Croix-Rouge monégasque, qui a mis à disposition ses moyens humains et techniques, ainsi que ses infrastructures et ses blocs opératoires, avec la bienveillance de la Croix-Rouge du Niger. Ce partenariat historique a bénéficié du soutien de tous, même informel, afin que les missions se passent bien et que l’équipe monégasque puisse opérer dans les meilleures conditions.  En une semaine, et malgré les tensions sociales perceptibles, liées à de fortes inondations et à une tension sécuritaire palpable, sur les 150 patients qui ont été consultés en amont de la mission, 22 ont été opérés.

Les missions s’améliorent chaque année mais les défis restent importants

« Le processus avant l’opération est laborieux : 59 patients ont tout d’abord été sélectionnés par le personnel local sur des critères médicaux et sociaux. Ensuite, 30 patients ont été sélectionnés pour des consultations obligatoires en anesthésie, et 20 ont été retenus par l’orthopédiste. Deux patients supplémentaires ont subi une seconde intervention suite à la dernière mission chirurgicale d’avril 2012 » décompte Claude Fabbretti, au retour de sa mission.

Au total, depuis le début de l’opération en 2001, 2.177 personnes ont été vues et orientées lors des consultations, 715 patients ont été soignés, et 415 prothèses de hanches ont été posées, le plus souvent sur des patients de moins de 40 ans.

 

Votre panier est vide