Le Processus de transformation

 

Du pavillon de Milan au centre de Loumbila

 

2015 : Une planification essentielle

 

  • A Ouagadougou, le business plan a été réalisé avec la participation d’experts du secteur et des clients potentiels. Nos délégués ont travaillé, avec la Croix-Rouge burkinabè, à l’étude de marché et à la planification du projet (standing, taille, type d’activité, ressources nécessaires, produits et services proposés, prix, partenariats, stratégie de communication et de distribution…). Une évaluation précise de la rentabilité de l’établissement a été nécessaire. Le pavillon a également du être repensé en tenant compte des adaptations techniques et culturelles à réaliser.

  • A Monaco, nos équipes, en coopération avec le Gouvernement Princier, ont activement cherché les partenaires qui nous ont accompagnés dans cette aventure. Une charte et une stratégie de partenariats ont été adoptées. Les présentations et les outils de communication ont été élaborés. Une bonne planification et une communication efficace ont permis la bonne mise en route du projet.
  • A Milan, le projet a été présenté dans le hall d’exposition, ainsi que lors d’une journée «nationale» le 9 juin 2015. Pour cela, plusieurs partenaires ont été sollicités, dont l’école de Condé de Nice, l’agence Facts and Fiction, l’agence Federall, et Monaco Inter Expo. Les hôtes et hôtesse d’accueil de l’Expo Milano 2015 ont été habilités à recevoir les visiteurs et à les informer sur le projet.

 

2016 : Transfert du pavillon, construction du centre

 

  • Durant cette phase, le pavillon de Monaco à l’Exposition universelle est démantelé, transféré au Burkina Faso et remonté. Son site d’accueil est un terrain appartenant à la Croix-Rouge burkinabè, situé dans la localité de Loumbila, à proximité du futur aéroport international de Ouagadougou. En parallèle, les autres éléments du futur centre polyvalent sont progressivement mis en place.
  • A Monaco et à Ouagadougou, les équipes se sont plus que jamais activées à trouver les derniers partenaires pour le projet. Le fonctionnement du centre a été précisément planifié, le personnel recruté, les aménagements intérieurs et extérieurs réalisés.

2018 et après : un centre polyvalent opérationnel à Loumbila

 

  • A partir de 2018, l’aventure commence ! Le temps de prendre ses marques et d’atteindre ses objectifs de rentabilité, les deux sociétés nationales de la Croix-Rouge travaillent main dans la main à la réussite du projet.

 

  • Par la suite, la Croix-Rouge burkinabè, propriétaire du centre, pourra compter sur les bénéfices pour faire face aux nombreux défis humanitaires qu’elle doit relever…

Crédit photo : Jean-Marc BERNARD / CRM

Votre panier est vide
Redimensionner les textes
Contraste augmenté